Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

En Belgique, en France, et partout dans le monde, la psychiatrie se nomadise et offre des opportunités de soins à domicile : accessibilité des soins, meilleure connaissance du contexte, nouveaux paradigmes de prise en charge...


Les motivations sont multiples, les arguments pluriels.

Si l'organisation actuelle des soins en psychiatrie et en santé mentale donne une autre visibilité aux équipes mobiles, comment se positionnent les dispositifs classiques de la psychiatrie ?  Comment coexistent-elles avec ces nouvelles structures qui essaiment partout dans le monde et sédimentent une autre approche du soin qui pourrait les influencer, voire les contaminer ?


Plus fondamentalement, ce changement dans la pratique du soin en santé mentale ouvre à d'autres questions : épistémologiques, cliniques et sociales.

Où commencent et où s'arrêtent les frontières du champ de la santé mentale ?

À force d'en écarter les limites, le concept de santé mentale produit d'autres normes.

Faut-il s'en réjouir ?

Ou craindre derrière cette transformation d'autres mobiles que ceux qui présidaient à l'avènement d'une psychiatrie humaniste ?

Les patients consentent-ils, avec leurs proches, à devenir des usagers du soin mobile ?


Mise en tension, black-out ou renouvellement de la psychiatrie, les équipes mobiles ne laissent pas indifférents.


Ce 5ème congrès de l'association des équipes mobiles en psychiatrie vous propose de faire le point sur ces questions.



Dr Vincent Garcin, Président de l'association des équipes mobiles en psychiatrie

Edith Stillemans, Centre Hospitalier Jean Titeca

Gerald Deschietere, Cliniques Universitaires St-Luc

10 & 11 Septembre 2015

                 5ème Congrès

des équipes mobiles en psychiatrie - Bruxelles 2015

En Belgique, en France, et partout dans le monde, la psychiatrie se nomadise et offre des opportunités de soins à domicile : accessibilité des soins, meilleure connaissance du contexte, nouveaux paradigmes de prise en charge...


Les motivations sont multiples, les arguments pluriels.

Si l'organisation actuelle des soins en psychiatrie et en santé mentale donne une autre visibilité aux équipes mobiles, comment se positionnent les dispositifs classiques de la psychiatrie ?  Comment coexistent-elles avec ces nouvelles structures qui essaiment partout dans le monde et sédimentent une autre approche du soin qui pourrait les influencer, voire les contaminer ?


Plus fondamentalement, ce changement dans la pratique du soin en santé mentale ouvre à d'autres questions : épistémologiques, cliniques et sociales.

Où commencent et où s'arrêtent les frontières du champ de la santé mentale ?

À force d'en écarter les limites, le concept de santé mentale produit d'autres normes.

Faut-il s'en réjouir ?

Ou craindre derrière cette transformation d'autres mobiles que ceux qui présidaient à l'avènement d'une psychiatrie humaniste ?

Les patients consentent-ils, avec leurs proches, à devenir des usagers du soin mobile ?


Mise en tension, black-out ou renouvellement de la psychiatrie, les équipes mobiles ne laissent pas indifférents.


Ce 5ème congrès de l'association des équipes mobiles en psychiatrie vous propose de faire le point sur ces questions.


Dr Vincent Garcin, président de l'association des équipes mobiles en psychiatrie

Edith Stillemans, Centre Hospitalier Jean Titeca

Gerald Deschietere, Cliniques Universitaires St-Luc

"Les équipes mobiles, une mise en tension de la psychiatrie ?"